rappels sur fichiers vectorises
vos interlocuteurs
formulaire contacte et demande de prix
plan acces aux sites


index

Fichiers vectorisés ?

Une machine outil ne peut travailler qu’à partir de vecteurs. Un vecteur est un trait ininterrompu. A chaque interruption sur un trait, la machine va s’arrêter de couper. S’il y a beaucoup d’interruptions, la machine s’arrête totalement. Les dessinateurs de STILL-LASER doivent donc transformer les traits discontinus en traits continus, ce qui est facile sur des formes géométriques et parfois très longs sur des tracés aléatoires.


SPLINE

    Il existe deux familles de logiciels de dessins :

  • ceux de dessin industriel (AUTOCAD, SOLIDWORKS, CATIA, SOLIDEDGE, RINHOCEROS…), utilisés notamment par l’industrie et la plupart des architectes.
  • ceux de dessin (ILLUSTRATOR, PHOTOSHOP…), utilisés notamment par les designers.

    Les dessins réalisés à partir des premiers ne poseront généralement pas de problème. Ils sont nativement vectorisés. Ceux réalisés à partir des autres logiciels sont souvent nativement faits de multiples points.
  • Si un dessin compliqué est fait de points, il est quasiment impossible de le transformer automatiquement en vecteurs. Même si l’éditeur de logiciel l’écrit. En utilisant les fonctions de vectorisations, on obtient au mieux quelque-chose qui semble correct à l’œil mais qui conserve habituellement des centaines de trous ou de points disséminés. Chacune de ces imperfections devra être corrigée par une intervention humaine.
  • Mais il est possible avec ces logiciels de créer directement des vecteurs (les termes de « plume », de « spline » sont utilisés). Dans ce cas, pas de problème particulier (mais il n’est plus possible de repartir d’une photo par exemple).


Dans le doute sur la qualité d’un fichier destiné à STILL-LASER, ne pas hésiter à l’envoyer à ses équipes pour évaluer le temps nécessaire pour le rendre exploitable.